Alias Joseph Kabila se lance à la chasse du général F. Munene

Publié le par U.P.R./Afrique du Sud

http://www.lesoftonline.net/media/images/munene.jpgLe Président de la République Démocratique du Congo, Monsieur Joseph Kabila qui ne s’est jamais soucié du paiement des fonctionnaires, militaires, enseignants, services publiques et forces de l’ordre, vient de débloquer une cagnotte importante de milliers de dollars dans les réserves de l’Etat, destinée au paiement de ses éléments mystiques  qu’il vient de larguer dans tous les coins du pays et au-delà des frontières nationales pour  se livrer à la chasse du Général Faustin Munene.

 

Une source de renseignements militaires acquise au changement que la rédaction de BakoloKongo .com a jointe ce dimanche 21 novembre 2010 à Kinshasa, a confié, après plusieurs hésitations de peur d’être trahie, que l’appel lancée en direction des hommes en uniforme par le Général patriote résistant Faustin Munene a été bien suivi et a réveillé tous les esprits longtemps voués à la distraction du régime d’imposture et d’occupation de Joseph Kabila.

 

L’agonie envahit tous les jours le pouvoir si bien que dans les milieux des politiques, on parle déjà de la fin du régime. Malheureusement, tous ces politiques hypocrites et jouisseurs qui n’ont qu’un seul objectif lié à leur ventre et leur poche, se camouflent derrière les positions démagogiques de leurs formations politiques pour ne pas être aperçus par leur Patron génocidaire rwandais, dont le parrain Kagame n’a pensé que  maintenant à visiter Brazzaville pour aller défendre la thèse selon laquelle la stabilité de la paix et de la sécurité en Afrique centrale consiste à appliquer la politique de répression des opposants et de les traquer.

 

Malheureusement cette langue était étrangère pour Brazzaville qui ne partage guère dans son histoire la mentalité génocidaire et sanguinaire contre ses voisins. C’est le même cas avec Luanda qui voit dans le pouvoir sanguinaire de Kinshasa une face cachée et  qu’elle (Luanda) vient de dénicher entrain de promouvoir la collaboration avec les éléments du Flec pour comploter contre tous les voisins de l’Afrique centrale. Ce qui est à la base du torchon qui brule entre Luanda et Kinshasa. Même son de cloche du coté de Harare qui a refusé de collaborer pour la protection du régime d’occupation de Kinshasa.

 

De Brazzaville, nous apprenons par les sources hôtelières que depuis quelques jours, des dignitaires de Kinshasa ont pratiquement réservé les appartements des grands hôtels de la capitale et des environs si bien qu’ils ont du mal à accueillir des visiteurs étrangers et locaux. L’on se demande qu’est-ce qui se passe dans l’autre rive du fleuve Congo ? Tous les dignitaires se sont méfiés des opérateurs téléphoniques de la RDCongo au profit de ceux de la République du Congo pour la sécurité de leur communication.

 

Une question qui revient à tout observateur averti : quel est l’état actuel du pouvoir sanguinaire de Kinshasa ? Une source diplomatique à Kinshasa nous a confié à travers une déclaration que les Congolais sont condamnés à comprendre et à prendre  leur destinée en mains, car la situation qu’ils sont entrain de subir n’est pas de nature à encourager, l’heure est venue pour eux de se réveiller.

 

Le Général Faustin Munene n’est pas du niveau de Joseph Kabila que lui-même connaît bien. L’heure est venue pour que l’imposteur et usurpateur d’identité de Kinshasa puisse lire les signes de temps et prendre ses responsabilités. Ce n’est pas en se livrant à la chasse des nationaux et les traquer sur le sol de leurs ancêtres que l’on peut croire assurer l’éternité d’un pouvoir étranger.

 

Faustin Munene qui s’est retranché dans le bastion de ces ancêtres, avec la connaissance des reliefs et la maitrise de données locales et ancestrales, est  sûr de lui-même et a  confiance à ses aïeux.

 

L’on se rappellera que dernièrement les bataillons envoyés à Kikwit pour la même sale besogne se sont volatilisés. Ce sera la même scène pour toutes les équipes qui seront envoyées dans ce genre  de missions. Les Congolais n’ont plus intérêt et n’ont plus droit à cette erreur historique de tirer sur leurs compatriotes pour couler le sang précieux des humbles Bantous.

L’heure est maintenant à la prise des Consciences et à la Resistance patriotique.

 

Cette fois-ci ou jamais...

 

23 novembre 2010

Auteur: bakolokongo

 

Publié dans La Patrie ou la mort !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article