Menaces et pressions sur les chefs coutumiers de Bandundu...

Publié le par U.P.R./Afrique du Sud

 

http://www.congoindependant.com/Munene2.jpgSelon des sources diplomatiques à Kinshasa, «Joseph KABILA» a fait venir dans la capitale des «notables» de la tribu Mbunda d’Idiofa. Il a été demandé à ceux-ci de convaincre le général Faustin MUNENE, accusé de menées subversives, à «regagner» le pays.

 

Selon des proches du «général fugitif» l’offre a été rejetée, car les chefs coutumiers ont dit ne pas maitriser ce fils tigre qui avait rejoint son oncle MULELE dans le maquis dès l’âge de 12 ans avant de se retrouver dans l’armée Angolaise où il aurait rendu des loyaux services à ce pays frère pour l’acquisition de sa souveraineté.

 

Pour l’U.P.R. et son Président National, le Professeur Révérend. Julien CIAKUDIA, «Faustin MUNENE se trouve dans la triste optique historique qui a conduit à la trahison de Pierre MULELE par certaines personnalités presque tous approchant les 80 ans d’âge,  qui encore aujourd’hui se retrouvent comme des vautours en qualité de conseillers occultes ayant des missions fascistes ancrées dans  une politique égoïste du ventre au sein de l’AMP joséphiste,  sans base idéologique, ni vision politique particulière et même sans   projet de société défini.

 

Et le camarade Résistant MUNENE  qui n’a pas posé un acte irréfléchi dans son engagement pour un Congo meilleur, n’est pas fou au point d’accepter une offre qui va le conduire tout droit vers une mort certaine. Référence est faite ici à sa prise de position dans sa déclaration solennelle du 10 novembre2010 qui explique à l’opinion tant nationale qu’internationale , le bien fondé de son geste, le fondement politique de son acte, ses convictions idéologiques et son patriotisme jusqu'à la mort.

 

Qui, dans le sérail politique congolais, ignore que alias Joseph KABILA n’a jamais été un homme de parole ?».

 

L’homme qui parle, sous l’anonymat, est un natif du District du Kwilu. Il se présente comme un «parent» au général Faustin Benoît MUNENE.

 

A Kinshasa, des milieux diplomatiques assurent pourtant que des «pourparlers», pour ne pas dire pressions politiques et menaces de mort,  seraient en cours entre la «Présidence de la République», sans d’autres précisions, et des «chefs traditionnels» de la tribu Mbunda dont est issu le chef rebelle Pierre MULELE et MUNENE.

 

On apprenait des mêmes sources qu’un «accord» sous forme de corruption avec de fortes sommes d’argent auprès des chefs coutumiers pour livrer le général dissident,   aurait même été conclu.

 

Des «garanties sécuritaires»  et la réhabilitation politique de triste mémoire tel pour MOBUTU au résistant  Pierre MULELE à travers les bons offices de  Monsieur  Justin Marie BOMBOKO, à l’époque ministre des affaires étrangères,  auraient été accordées à l’ancien chancelier des ordres nationaux qui, en contrepartie, devrait renoncer à son «mouvement insurrectionnel», l’A.R.P.

 

Selon les proches d’alias Joseph KABILA, le général tigre résistant MUNENE est Présenté, à tort ou à raison, comme «l’homme de l’Angola» - pays où il a fait toute sa carrière militaire jusqu’au grade de colonel.

 

Pour des observateurs avertis, Faustin MUNENE et ses camarades résistants patriotes semblent donc  incarner l’«opposition inattendue» au pouvoir Joséphiste d’occupation.

 

Par sa dernière sortie médiatique du 10 novembre 2010 , l’homme pourrait se révéler un «trouble-fête»,  à douze mois de l’élection  hypothétique prévue en 2011.

 

Les joséphistes optent donc pour la diplomatie Justin Marie BOMBOKO qui sacrifia, sans remord, en son temps, un grand  leader historique du Kwilu Pierre MULELE,… comme quoi l’histoire tragique risque de se répéter dans le Congo de LUMUMBA.

 

Au moment où l’A.R.P. est envahie par une adhésion massive des militaires, policiers, fils et filles du pays à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, MUNENE et ses camarades résistants patriotes  ont bien compris : tout est mis en marche pour la fin de l’occupation tutsi-rwandaise en RDC.

 

We shall overcome !

 

Professeur Révérend Julien CIAKUDIA

Président National UPR

Publié dans La Patrie ou la mort !

Commenter cet article